Comment nous avons conçu le set LEGO® Le Colisée

Comment les sets LEGO® sont conçus et fabriqués ? Immersion dans les coulisses du set LEGO® Le Colisée

En ce qui concerne la manière dont sont conçus les sets LEGO®, nous aimerions profiter de l’occasion pour dissiper une bonne fois pour toutes les rumeurs (relativement) infondées selon lesquelles les sets LEGO® seraient produits au moyen d’un puissant processus magique impliquant alchimie, chaudrons et incantations.

De toute façon, la réalité est bien plus amusante !

Pour en savoir plus sur le *vrai* processus de conception, nous avons échangé avec Rok Zgalin Kobe, Senior Designer pour LEGO Architecture.

Exclusivités

Le Colisée

Average rating4.8out of 5 stars
Price499,99 €

Bien que les délais de conception varient d’un set et d’un thème à l’autre, étant donné que Rok a dirigé l’équipe qui est à l’origine du plus grand set LEGO de tous les temps, à savoir le set LEGO Le Colisée, on s’est dit qu’il serait sympa de se concentrer sur celui-ci en particulier. Comme dirait l’autre, à Rome, fais comme les Romains…

Phase 1 : les origines

On pourrait penser que le destin de Rok était de créer le Colisée LEGO. Enfant, il avait l’habitude d’escalader les ruines romaines d’Emona dans sa ville natale de Ljubljana, en Slovénie. Des années plus tard, c’est à Rome que lui et sa petite amie enceinte ont décidé d’appeler leur fils « Rem » en hommage à Remus, le fondateur de la ville.

Alors si on demandait à Rok s’il se considère comme la force motrice derrière l’idée du Colisée LEGO… Voici ce qu’il répondrait :

« Ce serait extrêmement égocentrique de ma part… n’importe qui aurait eu la même idée à ma place ! »

Rok Zgalin Kobe, Senior Designer pour LEGO Architecture
Rok Zgalin Kobe, Senior Designer pour LEGO Architecture

Rok révèle que pour LEGO Architecture, il existe une liste des structures les plus remarquables de tous les temps qui sert de base pour de futurs sets potentiels et qui permet de prédire la sortie de certains thèmes de manière bien plus fiable qu’en se basant sur la culture populaire (la sortie d’un nouveau film, par exemple).

« Le Colisée a toujours été en tête de liste. Depuis 2012, j’essayais déjà de le reproduire à différentes échelles… mais j’avais du mal à lui rendre justice et à refléter son aspect monumental. »

Qu’est-ce qui a changé la donne ?

« En gros, on nous a donné le feu vert pour explorer ce qu’impliquerait la conception du Colisée ». D’habitude, les designers doivent définir une fourchette de prix en début de projet. Mais pour ce set, Rok a pu « explorer la meilleure façon de procéder sans contraintes de prix ».

Phase 2 : le concept

L’étape suivante consistait à présenter le projet lors d’un événement de sélection interne. Il s’agit d’événements qui ont lieu certains mois et lors desquels une équipe de projet soumet son dernier prototype en vue d’un examen. La première étape du processus de sélection est connue sous le nom de phase conceptuelle.

Après les premières discussions de février 2019 au sujet du nouveau Colisée, Rok s’est attaqué à la création d’un modèle conceptuel consistant en une « façade extérieure 2D du Colisée, avec une brique épaisse et un simple contour. Mais l’échelle du modèle est restée inchangée depuis le départ. »

Le modèle conceptuel du Colisée
Le modèle conceptuel du Colisée
Bien que très simples, ces « murs stables incurvés posés sur une plaque » ont été suffisants pour « vendre du rêve », comme le dit si bien Rok. Du coup, le modèle a pu passer à la deuxième étape du processus de sélection : la phase de développement.

Phase 3 : développement

Même si nous ne nous lassons pas d’admirer nos modèles conceptuels, il est malheureusement nécessaire de procéder à quelques développements pour faire avancer les choses.

Dans le cas du Colisée, cette étape de développement a été exceptionnellement supervisée par un nouveau designer. Comme Rok travaillait déjà sur un autre concept, le Colisée a été confié à Mike Psiaki, que Rok décrit comme « vraiment doué avec les géométries inhabituelles ».

Conçu par Mike « à une vitesse étonnante pour une maquette de cette taille », le deuxième modèle a été approuvé lors d’un deuxième événement de sélection interne, avant d’être de nouveau confié à Rok pour la finalisation.

Phase 4 : création d’un brief

Après avoir réceptionné le modèle de Mike, Rok n’a eu qu’un mois pour le chiffrer. Selon Rok, cette tâche a été l’une des plus difficiles du projet. Au cours de cette étape, que l’on appelle le « brief », le designer évalue le coût de réalisation approximatif du produit.

Cette estimation est importante car les designers doivent ensuite s’y tenir, sachant que le modèle final sera très différent des prototypes existants.

Curieusement, cette phase a donné lieu à une augmentation du nombre de briques… mais la raison est assez simple : Rok a cherché à rendre le produit plus abordable en « remplaçant une brique plus grande et plus complexe par une brique plus petite et moins coûteuse ».

C’est à ce moment-là que Rok s’est rendu compte qu’ils étaient sur le point de réaliser le plus grand set LEGO de tous les temps. « Cela n’a jamais été le but », souligne Rok. L’objectif principal a toujours été de « réaliser le meilleur Colisée possible avec des briques LEGO. J’ai toujours soutenu qu’il fallait la façade et les différents ordres : dorique/toscan, ionique et corinthien. 

C’est l’échelle du modèle qui a exigé autant de briques. »

Phase 5 : finalisation

Bien que le modèle de développement ressemble au modèle final, il n’est pas constructible avant la finalisation.

La finalisation est l’étape où l’on privilégie l’expérience de l’utilisateur et où tous les détails singuliers – que seul un Master Designer comme Rok peut connaître – sont ajoutés.

En raison de la taille du set, Rok a travaillé sur quatre modèles partiels distincts correspondant à des sections différentes. Le but de cette division était d’éviter qu’une petite modification ne prenne trop de temps à mettre en œuvre en la limitant à ce modèle partiel sans la propager aux autres sections.

Malgré cela, les modèles étaient si larges que Rok ne pouvait même plus utiliser son bureau ! Il devait travailler dans l’atrium de l’Innovation House de Billund, et répondre aux questions de presque tous les chefs de projet, designers et chargés de marketing qui croisaient son chemin !

Phase 6 : test de résistance à la chaleur

Parmi les moments les plus stressants que connaît un designer LEGO au cours de son existence, il y a celui où l’on enfourne le fruit de plusieurs mois, voire années, de dur labeur dans un four industriel…

Non, il ne s’agit pas d’un acte de cruauté gratuite… il y a bien une raison à cela. (Promis juré).

Le test de résistance à la chaleur consiste à simuler l’exposition d’éléments LEGO à des années d’intempéries. Tous les sets doivent passer ce test avec succès afin de vérifier qu’ils sont suffisamment résistants pour être commercialisés.

Pour un modèle de cette taille, cette étape est celle qui a probablement suscité le plus d’incertitudes. Pour tenter de compenser son poids, Rok et son équipe ont créé une base ovale solide pour le Colisée afin de lui apporter de la stabilité, de limiter les points « fixes » pour plus de flexibilité et, en théorie, de réduire le risque d’éclatement.

Mais selon Rok, « c’est seulement en théorie qu’il n’y a pas de différence entre la théorie et la pratique ! » « Mon cœur battait à cent à l’heure quand Charlotte Niedhardt (qui travaillait aussi sur le modèle) et moi étions sur le point de sortir le modèle, désormais bien amoché, du four industriel… » 

Et vous savez quoi ? Le test fut concluant !

Step 7: Building instructions

Returning from the high of not having their dreams burnt to a crisp, Rok and Charlotte focused on making their model buildable. Here, the ingenuity of Building Instruction expert Martin Højen Holm Buk was deployed to find solutions to even the trickiest of problems.

“We collaborated constantly to ensure we didn’t design something that couldn’t be built using the building instructions”, recalls Rok, “When you make something with LEGO bricks, it has to be built in a logical way, so the experience itself isn’t too confusing.”

Step 8: The End

The final model quality meeting took place in August 2019—barely half a year since the first discussions about the product took place. Given that this was the biggest LEGO set ever built, surely this is longer than other projects Rok had worked on?

“The deadline didn’t differ than much from the regular LEGO design process, although I wasn’t involved in too many other tasks in the meantime. But even though it was four times bigger than my previous biggest LEGO set, I didn’t have four times the time!”

Il a ensuite fallu attendre plus d’un an pour que le set soit présenté au public, en novembre 2020, période pendant laquelle Rok a passé la majorité de son temps à travailler sur d’autres projets.

« Je dois dire que c’est assez excitant de revenir pour le lancement », se souvient Rok. « Tout le monde s’extasie devant le Colisée, et on a l’impression que c’était hier. »

Voilà, vous savez maintenant comment un set LEGO est conçu et fabriqué ! Bien sûr, nous avons fait l’impasse sur quelques parties, mais parfois, c’est bien de ne pas révéler tous les secrets… Bon, maintenant que les micros sont coupés, vous n’auriez pas vu le chaudron ?

Comment photographier des minifigurines LEGO® en vacances

La nouvelle grande tendance du moment consiste à photographier des minifigurines lorsqu’on part à l’étranger. Découvrez nos clichés préférés et nos meilleurs conseils pour prendre des photos…

Vous voulez en voir davantage ?

Consultez la page « Adults Welcome » et découvrez notre collection de sets et d’articles destinés aux adultes !