Découvrez l’incroyable communauté Women’s Brick Initiative

Découvrez l’incroyable communauté Women’s Brick Initiative

Tout a commencé par une simple question : où sont toutes les constructrices de briques LEGO ?

Cette question a été posée pour la première fois par Alice Finch. Amatrice de briques LEGO lorsqu’elle était enfant, elle s’est par la suite découvert une passion pour l’architecture, influencée par son père qui construisait des maisons pour gagner sa vie. Alors quand elle s’est mise à chercher un projet de construction LEGO auquel elle pourrait se consacrer, il n’est probablement pas étonnant qu’elle ait choisi un bâtiment : sa propre version du Château de Poudlard. Cependant, elle a elle-même été surprise par l’échelle du set.

« Poudlard est le premier modèle que j’ai construit en tant qu’adulte », indique Alice, « et la plupart des gens ne choisissent pas un modèle de 400 000 briques pour leur première construction ! »

Alice intervenant lors du Women’s Workshop de Hong Kong
Alice intervenant lors du Women’s Workshop de Hong Kong

Après s’être efforcée de recréer Poudlard le plus fidèlement possible d’après les descriptions des romans, Alice a commencé à publier des photos en ligne qui ont rapidement généré des millions de vues.

Cette popularité lui a valu d’être invitée à exposer ses créations lors d’expositions et de conférences LEGO aux États-Unis, où elle vit. C’est d’ailleurs en se rendant à ces expositions et conférences qu’elle a remarqué le problème pour la première fois.

« Des couples venaient regarder ma construction et j’entendais parfois la petite amie/compagne/femme dire : “Tu vois, je t’avais dit que les femmes étaient capables de construire aussi”. Ou alors, j’entendais le petit ami/compagnon/mari dire : “Tu vois, je t’avais dit que c’était une femme qui avait construit cela”. »

Très vite, Alice a commencé à se rendre compte de deux choses : premièrement, les femmes qui pratiquent la construction LEGO – tous niveaux confondus – sont effectivement nombreuses ; deuxièmement, il n’y a rien qui les connecte entre elles et elles ont donc tendance à se sentir seules.

Comme nous, Alice pense qu’il n’existe aucun problème que la créativité ne peut résoudre… Elle s’est donc rapidement attelée à la résolution de celui-ci.

Peu de temps après, la communauté Women’s Brick Initiative (WBI) voyait officiellement le jour. Alice voulait que cette organisation se consacre à la communauté et à la sensibilisation, et qu’elle s’attache à inspirer, soutenir et responsabiliser les constructrices de briques.

Aujourd’hui, la WBI compte des membres dans le monde entier et la communauté ne cesse d’élargir son périmètre et ses objectifs. Mais Alice n’est pas parvenue à cela toute seule.

La créativité au service du changement

« Je suis ingénieure et je trouve que ce loisir [la construction LEGO] et cette profession vont très bien ensemble », indique Megan Lum, une brillante ingénieure qui a travaillé pendant 20 ans dans de grandes entreprises et qui fait aujourd’hui partie de l’équipe de direction de la WBI.

Megan a remarqué qu’elle présentait le même schéma qu’Alice et que sa passion était en lien direct avec sa vie professionnelle.

« C’était très similaire à l’ingénierie. Partant du constat qu’environ 15 % seulement des ingénieurs sont des femmes, j’ai commencé à observer de plus près les conventions LEGO et j’ai remarqué que le pourcentage n’était pas si différent. »

Selon Megan, favoriser la créativité dès le plus jeune âge permettrait en partie de résoudre ce problème, et un engagement accru avec les sets LEGO pourrait contribuer à améliorer la représentation féminine dans les STEM – les professions en lien avec la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.

« Quand vous êtes enfant, tout le monde vous demande ce que vous voulez faire quand vous serez grand. Si les petites filles pouvaient faire un parallèle entre l’ingénierie et un jeu avec lequel elles aiment jouer, tout deviendrait possible. »

Renforcer la représentation à tous les niveaux est une composante essentielle du travail de la WBI, tout comme son désir de bâtir une communauté.

Alice intervenant lors du Women’s Workshop de Hong Kong
Alice intervenant lors du Women’s Workshop de Hong Kong

Alice explique : « Nous avons à cœur de trouver les meilleures façons de soutenir les femmes dans leurs loisirs, et parfois, il suffit de mettre à leur disposition un endroit où elles peuvent se réunir et échanger ».

La communauté organise régulièrement des ateliers et des concours de construction dans le but de promouvoir la créativité individuelle de ses membres et leur offrir un espace de rencontre et de partage.

La WBI à Skærbæk, Danemark, dans le cadre d’un atelier de bijoux, 2019
La WBI à Skærbæk, Danemark, dans le cadre d’un atelier de bijoux, 2019

Ces ateliers créatifs ont mené à une certaine réussite, en particulier pour Kelly Bartlett, étoile montante de la construction et membre de la WBI. En effet, Kelly a récemment remporté un LEGO Art Contest grâce à son œuvre « Emergence », qui est actuellement exposée dans les bureaux de LEGO au Danemark. Elle est professeur de biologie et a grandi entourée de créativité et de sets LEGO.

« J’ai grandi dans un foyer où l’on ne faisait pas de différence entre les jouets pour filles et les jouets pour garçons », affirme Kelly. « Tous les jouets s’adressaient à tous les enfants, et mes parents ne tenaient pas compte du marketing basé sur le genre. Je n’ai donc pas grandi en me disant que je jouais avec des jouets pour garçons lorsque je construisais mes sets LEGO City et LEGO Castle. Je me contentais de jouer. »

Elle pense que les compétences qu’elle utilise actuellement dans son travail ont en partie été favorisées par la créativité qu’elle a pu exprimer durant son enfance.

Le profond pouvoir du jeu créatif

Cependant, il est important de rappeler que le jeu n’a pas seulement vocation à développer des compétences pratiques ; la créativité doit également être propice à l’amusement. Et pour Inez Vasquez, avocate basée aux Philippines et membre de la WBI, l’avantage du jeu créatif est tout autre.

« Je construis principalement pour me détendre, car le métier d’avocat est stressant ! », indique Inez.

Inez a commencé la construction toute seule, mais très vite, elle s’est mise à rechercher une communauté créative de femmes partageant la même passion. Elle a lancé son propre LUG (groupe d’utilisateurs de briques LEGO), qui s’est par la suite associé à la WBI et qui n’a cessé d’attirer de nouveaux membres et de se développer sur le plan de la diversité.

Inez (à gauche) lors du Japan Brickfest, 2019
Inez (à gauche) lors du Japan Brickfest, 2019

« Notre groupe est constitué de femmes et d’alliés. Nous comptons parmi nous des hommes et, bien sûr, des membres de la communauté LGBTQI+. Notre groupe est réellement ouvert à toutes les personnes qui veulent promouvoir la diversité au sein de la communauté LEGO. »

Par « toutes les personnes », il faut comprendre tous les genres, toutes les ethnies et toutes les origines, mais aussi tous les âges.

Patty Sherin a recours à la créativité et aux briques LEGO dans le cadre de son travail local auprès des personnes âgées, en particulier celles qui souffrent de démence. Elle a rejoint la WBI pour sa dimension communautaire et encourage tous les adultes intéressés par les sets LEGO à lui emboîter le pas.

« C’est la meilleure décision que j’ai prise », témoigne Patty. « Je dis toujours que se connecter à la communauté LEGO vaut la peine, car c’est là que l’on peut trouver des personnes qui partagent la même passion. C’est ce qu’il y a de plus beau. Vraiment. »

Une communauté qui ne se contente pas d’assembler des briques ensemble

La WBI lors de la Bricks Cascade, 2020
La WBI lors de la Bricks Cascade, 2020

La WBI place la créativité, la communauté et la diversité au cœur de toutes ses actions. C’est probablement la raison pour laquelle elle s’est développée si rapidement. Peu importe que vous soyez jeune ou âgé(e), que vous construisiez vos propres créations ou des sets, que vous assembliez une toute petite fleur ou un grand château de 400 000 pièces… Quelle que soit votre situation, vous trouverez chez la Women’s Brick Initiative toute une communauté de personnes qui partagent la même passion que vous et qui vous accepteront comme vous êtes.

Comment le dixième anniversaire de Chelsea a changé la vie de milliers d’enfants.

L’histoire d’une petite fille qui s’est donné pour mission de faire entrer l’art dans la vie de tous

Plus d’infos sur Rebuild The World