Le week-end du Black Friday arrive, du 27/11/2020 au 30/11/2020En savoir plus

Le week-end du Black Friday arrive, du 27/11/2020 au 30/11/2020En savoir plus

LEGO® Adults Welcome | Articles | Pleine conscience LEGO | LEGO.com

La pleine conscience et les briques LEGO®

Depuis quelques années, de plus en plus de personnes s’appuient sur la construction LEGO® pour pratiquer la pleine conscience.

En 2019, nous nous sommes associés à DK Publishing et à l’auteur Abbie Headon pour publier un livre de développement personnel intitulé Build Yourself Happy, qui contient plus de 50 activités et conseils pour réaliser des constructions LEGO favorisant la pleine conscience. (Nous avons ajouté quelques-uns de nos extraits préférés ci-dessous !)

Pourtant, malgré la popularité croissante de la pleine conscience, une certaine confusion demeure à ce sujet. La pleine conscience n’est pas qu’une simple pratique pseudoscientifique à la mode, elle a la capacité de véritablement améliorer le fonctionnement du cerveau des patients dépressifs, comme en attestent de plus en plus d’études scientifiques.

Nous avons donc pensé qu’il pourrait être utile d’expliquer un peu plus en détail ce qu’est la pleine conscience et pourquoi les psychologues recommandent la construction LEGO pour y parvenir.

Nous avons même élaboré notre propre guide étape par étape pour pratiquer la pleine conscience avec la construction LEGO !

Qu’est-ce que la pleine conscience ?

La pleine conscience est une pratique thérapeutique qui vise à aider les personnes souffrant de différents niveaux d’anxiété, de stress et de dépression à gérer ces sentiments. Il ne s’agit pas, comme certains le pensent, d’un remède à tous les problèmes. On entend néanmoins de plus en plus d’adeptes parler de ses bienfaits.

La pleine conscience est avant tout une forme de méditation qui met l’accent sur le fait d’être conscient de (ou attentif à) ce qui arrive à un individu à un moment donné, s’agissant de son environnement, de son corps et de son esprit. Il vous faut ainsi observer et admettre l’ensemble des sensations et des sentiments ressentis par votre corps, sans émettre aucun jugement.

Ce concept d’absence de jugement a son importance. Nous avons tous un dialogue intérieur, un babillage qui intervient dans notre cerveau. Contrairement à ce que l’on peut penser, la pleine conscience (et plus généralement, la méditation) ne consiste pas à agir de façon à stopper ce flux de pensée. Elle consiste à prendre du recul.

Vous voulez une bonne métaphore ? Mais oui, bien sûr.

Imaginez que vous êtes assis au bord d’une rivière et que vous regardez l’eau s’écouler. Tous les objets entraînés par le courant (le bois, les feuilles et même les bateaux) représentent vos pensées et vos sentiments. La pleine conscience vous encourage à vous asseoir sur la rive et à simplement regarder tout cela flotter. Cela semble facile, n’est-ce pas ? En réalité, c’est assez difficile. En particulier si l’une des choses qui flottent sur la rivière vous déplaît. Parce que nous sommes humains, nous essayons d’intervenir, de repêcher certains objets, d’arrêter le courant ou de nager après les débris. Et nous oublions que tout ce que nous cherchions à faire était de nous asseoir sur la rive et de regarder tout cela dériver.

C’est la raison pour laquelle la pleine conscience n’est pas un remède contre les pensées ou les sentiments négatifs. Elle permet plutôt de les gérer d’une façon plus positive et plus constructive que ce que nous sommes souvent enclins à faire. Si vos pensées deviennent un jour trop difficiles à affronter par le biais de la pleine conscience, vous devrez bien sûr chercher à obtenir de l’aide auprès d’un professionnel.

Voici quelques conseils pour vous aider à vous lancer.

Trouver un centre d’attention

Les techniques de pleine conscience exigent souvent de se concentrer sur sa respiration. La respiration est intéressante car il s’agit d’un processus continu sur lequel nous pouvons non seulement nous concentrer au départ, mais aussi ramener notre attention après avoir laissé notre esprit s’égarer.

Et il s’égarera. Ce n’est pas un problème. C’est simplement dans sa nature. Tout ce que vous avez à faire est d’en prendre note et de remettre votre esprit sur les rails.

Vous n’êtes toutefois pas obligé(e) de focaliser votre attention sur votre respiration. Vous n’êtes pas tenu, par exemple, de respirer d’une façon particulière (si ce n’est de maintenir une respiration calme et régulière). Ce centre d’attention peut donc être remplacé par n’importe quelle activité répétitive. De la couture au coup de balai, en passant par, vous l’avez deviné, la construction de sets LEGO®.

(Et d’ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à le dire. L’interaction avec les briques LEGO est régulièrement citée par les chercheurs universitaires qui étudient la pleine conscience comme le parfait exemple d’activité relaxante exigeant un certain niveau d’implication mentale).

Mais quel que soit le centre d’attention choisi, le plus important est de consciemment focaliser son attention sur celui-ci.

S’il s’agit de la respiration, pensez à la sensation de votre poitrine qui se soulève et redescend. S’il s’agit de l’action de balayer, notez le son que le fait le balai sur le sol. Si vous utilisez des briques LEGO, vous pouvez vous concentrer sur la façon dont elles se fixent les unes aux autres, le son qu’elles font et la sensation du matériau contre vos doigts.

Ne vous préoccupez pas du résultat. Au départ tout du moins, votre objectif n’est pas de produire quelque chose de « bien » ou de « mauvais », mais plutôt de produire un résultat, simplement un résultat. C’est pourquoi il vaut mieux éviter de construire en se référant à un manuel LEGO. Concentrez-vous plutôt sur le processus de construction qui peut constituer le point sur lequel vous refixez votre attention chaque fois que vous constatez que votre esprit s’est égaré.

De plus, il peut être intéressant de ne pas se préoccuper du produit final. Comme l’écrit Abbie Headon dans Build Yourself Happy, « il peut parfois s’avérer très amusant de vivre sans rien planifier ». Essayez de réprimer l’instinct qui vous pousse à tout planifier avec soin et laissez-vous choisir et assembler les briques sans penser à ce que vous cherchez à obtenir. Laissez-vous surprendre par ce que vous pouvez créer et la petite voix intérieure qui vous incite à planifier, qui nourrit vos inquiétudes et votre pessimisme réalisera peut-être qu’elle peut lâcher prise plus souvent.

« En réduisant au silence les commentaires simultanés de cette petite voix, vous pourrez profiter du plaisir simple de la création, tout comme l’enfant que vous étiez autrefois. »

Étape par étape

Pour ceux d’entre vous qui débutent avec la pleine conscience (ou du moins, avec la pleine conscience soutenue par LEGO), nous avons créé un guide étape par étape pour vous aider à vous lancer.

  1. Installez-vous confortablement : bien entendu, inutile de vous asseoir près d’une chute d’eau pour vous sentir zen... Trouvez un endroit calme, familier, où vous savez que l’on ne vous dérangera pas par inadvertance. Si vous ne vous sentez pas à l’aise dans cette position, vous n’avez pas à vous mettre en tailleur simplement parce que cela vous semble être « la chose à faire ». Adoptez la position qui vous plaît.
  2. Créez un bloqueur de téléphone : en moyenne, une personne consulte son smartphone toutes les dix minutes. S’il assure notre lien avec le monde, cet outil devient plutôt gênant lorsqu’il s’agit de pratiquer la pleine conscience. Abbie Headon remédie à ce problème d’une charmante façon. Elle écrit ainsi : « Le moyen le plus simple de mettre votre téléphone hors service pendant un moment consiste à choisir l’une de vos briques (celle qui a le plus besoin d’un peu de repos) et de lui offrir une courte pause dans son travail de construction » en la plaçant sur votre téléphone. De cette manière, la prochaine fois que vous aurez envie de consulter votre téléphone, vous verrez la brique en train d’y faire une sieste et vous n’aurez pas le cœur de la réveiller !
  3. Commencez à vous concentrer : étalez vos briques LEGO devant vous et entamez votre construction. Ne vous préoccupez pas de ce que vous allez construire, concentrez-vous simplement sur le processus de construction, brique après brique. Inutile pour cela d’avoir un grand nombre de briques. D’après Abbie, 5 ou 6 briques suffisent même pour s’évader. « Il est parfois plus judicieux de miser sur la sobriété », écrit-elle, « et en limitant les choix, on limite les distractions et on laisse venir la créativité. »
  4. Faites le point : tandis que vous vous concentrez sur les sensations de la construction, prenez note de ce que ressent votre corps. Il peut parfois être utile de balayer mentalement l’ensemble du corps, de la tête aux pieds. Votre mâchoire est-elle serrée ? Vos épaules sont-elles voûtées ? Vos orteils sont-ils recroquevillés ? Prenez note et détendez-les doucement.
  5. Restez lucide : votre esprit commencera à vagabonder, même pendant que vous construisez. Prenez-en note le moment où cela se produit. Ne vous en tenez pas rigueur, évacuez tout sentiment de frustration. Contentez-vous de ramener votre attention tout en douceur sur la construction et la sensation procurée par les briques.
  6. Décompressez peu à peu : une fois que vous avez l’impression d’avoir atteint vos objectifs pour la séance, il n’y a aucune raison de revenir précipitamment à la réalité. Le meilleur moyen de faire perdurer la pleine conscience durant le reste de votre journée (ou soirée) est de décompresser progressivement. Pour y parvenir, Abbie nous donne un autre conseil. « Choisissez quelques briques. Sans trop y réfléchir, assemblez-les pour former une structure, puis séparez-les de nouveau. Répétez cela autant de fois que vous le souhaitez, en construisant toujours la même chose ou en créant des variantes. À mesure que vous construisez et démontez, laissez votre esprit se détendre chaque fois davantage. Si votre journée a été stressante, vous pouvez imaginer que les briques représentent une chose qui vous a posé problème. Le fait de démonter vos problèmes et d’assembler leurs éléments d’une façon plus satisfaisante vous donnera peut-être l’impression de pouvoir laisser cette journée derrière vous. »

Enfin, si vous souhaitez obtenir davantage de conseils sur la pleine conscience LEGO, l’ouvrage Build Yourself Happy est disponible en e-book.