Les meilleurs artistes LEGO® du monde | LEGO Adults Welcome | Art et design | LEGO.com

Les meilleurs artistes LEGO® du monde

OK, nous ne sommes peut-être pas objectifs. Mais nous aimons vraiment les artistes LEGO®.

Et pas seulement pour les incroyables et impressionnantes structures qu’ils produisent, comme celles que nous vous présentons ci-dessous (... même s’il est évident que cela compte aussi). Cependant, comme pour tous les artistes, il peut s’avérer aussi impressionnant de plonger plus profondément dans leurs motivations et le processus de construction et de découvrir le soin et la passion qui se cachent derrière la pose de chaque brique.

Par conséquent, que vous soyez déjà un constructeur LEGO aguerri ou que vous fassiez vos premiers pas sans manuel d’instructions, nous espérons que vous serez inspirés par les œuvres (et les histoires) de trois de nos artistes LEGO préférés du moment !

Ekow Nimako

Ekow Nimako ne se contente pas de construire des structures LEGO®. Il crée des « monuments pour la jeunesse noire », explorant l’identité noire à travers un objectif surréaliste. 

Et si vous vous dites « il fait tout ça... avec des briques LEGO ? », eh bien c’est exactement la réaction que recherche Ekow. 

Son art consiste principalement à aborder des questions sensibles. Ainsi, comme il l’affirme : « Travailler avec des briques LEGO est vraiment important car ça me permet d’aborder certains sujets et de les rendre accessibles. Les briques LEGO sont anodines et appréciées dans le monde entier. Mais les sujets abordés ne sont pas anodins ». 

Un exemple parfait de cette contradiction délibérée (ou, comme le dit si bien Ekow, cette « polarité culturelle ») en action est sa superbe « Flower Girl ». Fabriquée avec plus de 25 000 pièces LEGO et mesurant 1,2 m de haut, elle est un monument touchant pour les victimes de la traite transatlantique des esclaves. 

« Flower Girl » fait partie de la série « Building Black » d’Ekow, de renommée internationale. Elle s’inspire des civilisations, de la mythologie et des traditions ouest-africaines. Chose frappante, Ekow n’utilise que des pièces LEGO noires. La raison de ce choix remonte à son enfance. De parents ghanéens, il a grandi au Canada où la sous-représentation des personnes noires était un problème majeur dans les films, les dessins animés et les émissions de télévision qu’il aimait. 

À travers son art, Ekow cherche désormais à corriger ce déséquilibre pour les enfants noirs qui visitent ses expositions aujourd’hui en présentant des histoires noires positives, comme son extraordinaire « Cavalier Noir » de 2,1 m de haut.

Pour Ekow, il était important de « créer un héros à l’image d’un jeune guerrier noir », car la plupart de nos statues actuelles ne représentent pas d’individus noirs. Seules 4 statues incarnent des personnes noires dans l’ensemble du Capitole des États-Unis, ce qui illustre la situation de façon saisissante. 

Évidemment, le fait que cette question ait été autant évoquée dans le monde en 2020 suite à la résurgence du mouvement BLM (Black Lives Matter) ne fait que renforcer la pertinence et l’importance de la mission d’Ekow.

« La chose la plus émouvante est de voir des enfants noirs s’impliquer dans mon travail, de les voir se reconnaître dans quelque chose qui n’est habituellement pas à leur image »

Nous savons depuis toujours que l’on peut tout faire avec des briques LEGO... mais c’est toujours agréable d’être surpris.

Instagram

Site Web

Nathan Sawaya

Nathan Sawaya est certainement l’artiste LEGO® le plus connu. Il compte plus de 67 000 abonnés sur Instagram et son exposition mondiale itinérante intitulée « The Art of the Brick » est considérée par CNN comme l’une des « expositions incontournables » du monde.

L’œuvre la plus célèbre de Nathan est celle intitulée « Yellow », bien que le sujet d’un homme à la poitrine ouverte d’où sortent des briques LEGO apparaisse dans toutes ses œuvres. Si nous acceptons une seconde d’assumer notre rôle de psychologue installé dans son fauteuil, cette image pourrait illustrer ce que ressentait Nathan dans son ancien métier d’avocat d’entreprise avant de devenir artiste LEGO à temps plein...

Passer du statut d’avocat à celui de constructeur LEGO est un grand pas, mais Nathan ne l’avait jamais envisagé. Au départ, la construction LEGO était pour lui simplement un moyen de décompresser, de se détendre et de s’amuser, comme pour nous tous. Il a fini par créer un site web pour présenter ses créations LEGO et c’est le jour où le site a planté en raison du nombre trop élevé de visiteurs qu’il a réalisé qu’« il se passait quelque chose. » 

Aujourd’hui, Nathan possède plus de 10 millions de briques LEGO et détient pas moins de trois records mondiaux dans le Livre Guinness des records pour ses efforts de construction gargantuesques :

  • #1

    Une réplique de 5,5 m de la Batmobile™, réalisée avec plus d’un demi-million de briques LEGO®, en collaboration avec Jim Lee, éditeur légendaire de DC Comics™.
On slide 1 of 3

Le dernier projet de Nathan s’appelle PERNiCiEM. Il a pour objectif de sensibiliser les gens à certaines des créatures les plus menacées de la planète. Comme les autres œuvres de Nathan, il est, lui aussi, vraiment magnifique. 

Mariann Asanuma

Enfin, c’est Mariann Asanuma qui a fracassé... le plafond en briques de verre pour... les constructeurs de briques LEGO®... (n’y réfléchissez pas trop...)

En fait, Mariann prétend être la première artiste féminine freelance LEGO au monde. En 2003, elle était la première femme américaine à travailler comme maître constructeur de maquettes chez LEGOLAND® en Californie. Elle a créé certaines des attractions les plus emblématiques du parc, dont le panneau « Welcome to Las Vegas », le pirate grandeur nature et une coccinelle de 1,20 m.

Depuis qu’elle s’est installée en tant que conceptrice indépendante à temps plein avec sa société « Model Building Secrets », Mariann a écrit deux livres non officiels sur la construction LEGO. Le premier aborde la façon de construire une boule LEGO (croyez-nous, c’est plus difficile qu’il n’y paraît) et le second la façon de mettre de la couleur dans les créations. En termes de construction, Mariann a adopté une philosophie inspirante, simple, mais extrêmement efficace :

Grand ou petit, je peux tout construire !

Cette devise transparaît dans la grande variété de son portefeuille. 

Par exemple, le Musée Leonardo situé dans l’Utah accueille actuellement une réplique saisissante de la cathédrale de la Madeleine réalisée par Mariann. Mesurant 1,5 m de long, elle a nécessité environ 50 000 pièces LEGO. Sa mosaïque du logo Google Chrome, quant à elle, mesure 1,5 m de côté. Elle a été construite et conçue pour le siège social de Google où elle se trouve aujourd’hui.

L’une des constructions de Mariann que nous préférons est sa mosaïque de Matt Smith incarnant Doctor Who... principalement parce qu’elle l’a conçue à la main. Son ébauche témoigne vraiment du dévouement et du savoir-faire dont doivent faire preuve ces maîtres constructeurs LEGO pour réussir dans leur domaine.

La construction la plus spectaculaire de Mariann est sans doute sa reconstitution de l’Académie des sciences de Californie. Mesurant près de 2 m de large, elle a nécessité toutes les compétences qui l’ont élevée au rang de Maître-constructeur de maquettes pour LEGOLAND® ! Ce modèle contient des centaines de détails savamment conçus et de surprises cachées, depuis le toit magnifiquement texturé jusqu’à la réplique du squelette de baleine suspendu au plafond !

Que les futures créations de Mariann soient grandes ou petites, nous avons hâte de les découvrir !

Vous voulez en voir davantage ?

Consultez la page « Adults Welcome » et découvrez notre collection de sets et d’articles destinés aux adultes !