Pourquoi les tout-petits font les choses les plus drôles

Pourquoi les tout-petits font les choses les plus drôles

Alors qu’il n’était encore qu’un bébé, votre enfant était pour vous ce qu’il y a de plus adorable au monde. Et maintenant qu’il a grandi, vous pensez exactement la même chose. Chaque jour, il fait quelque chose de si bizarre et de si mignon que vous ne pouvez pas lui résister (par exemple, lorsqu’il se balade partout avec son personnage LEGO® DUPLO® préféré ou qu’il écorche le prénom de sa sœur). En tant que parents, nous pouvons rester perplexes face au comportement de nos bambins, mais, heureusement, ils nous font aussi craquer ! Et pour cause :

Leur réalité n'est pas la nôtre. Les tout-petits ne font pas la même distinction entre l’imagination et la réalité que les adultes ou les enfants plus âgés. Ainsi, lorsqu'ils se parlent à eux-mêmes ou à leurs jouets, ils donnent un sens à leurs émotions, découvrant ainsi la notion de communication et la place qu’ils occupent dans le monde. Plus tard, une fois en âge préscolaire, les enfants imaginent des jeux de rôle avec leurs jouets et apprennent ainsi à faire une distinction entre les différentes relations, soit celles qui sont réelles et celles qui sont issues de leur imagination.

Ils apprennent le principe de cause à effet, en nous faisant fondre. Les tout-petits sont impressionnés par des choses que nous considérons comme acquises : « Si je jette une balle dans les escaliers, elle rebondit ! », « Pourquoi une plume flotte dans l’air, contrairement à un bloc ? » Des jouets tels que les éléments LEGO DUPLO les aident à découvrir les lois de la physique, notamment en heurtant, en empilant et en manipulant les briques (« Si j’appuie sur la brique de cette manière, elle s’emboîte dans l’autre brique. Et si je la retourne, ça ne marche pas ! »)

Leur capacité de concentration est infime. Ils sont complètement absorbés par leur jeu pendant une minute, puis se mettent à courir après le chien dans un grand fracas la minute suivante. Les tout-petits sont impulsifs et facilement distraits (ce qui peut être un avantage pour vous lorsque vous essayez de mettre fin à une séance de jeu avec d’autres enfants). Et, honnêtement, ils nous font mourir de rire lorsque nous les observons.

Tout est nouveau pour eux. Imaginez-vous en train de voir un chaton pour la première fois. Il est tout doux, il pousse des petits cris aigus et a une minuscule langue rose râpeuse ! Le monde est rempli de merveilles que votre enfant peut admirer chaque jour. Qu’il s’agisse de la neige, de décorations de Noël lumineuses ou d’une pile de briques LEGO DUPLO aux couleurs vives, le cerveau de votre enfant traite les nouvelles informations qu’il reçoit pour la toute première fois.

Le langage est encore un mystère. Les tout-petits prononcent parfois des mots, même si vous ne les comprenez pas toujours. Et quand ils commencent à construire des phrases, leurs balbutiements peuvent sembler incohérents, mais même les enfants qui parlent le mieux cèdent à la frustration et se mettent parfois à pousser des grognements et des cris. Ne les corrigez pas en permanence ; mieux vaut les immerger dans l’apprentissage du langage en racontant les événements du quotidien et en lisant à voix haute. Leurs compétences verbales vont s’améliorer avec le temps, mais en attendant, prenez note de quelques-unes de leurs adorables erreurs de prononciation.

Les petites réussites sont pour eux de grandes victoires. Il suffit de voir le visage d’un enfant s’illuminer parce qu’il a réussi à construire une tour de briques ou à trouver l’oiseau rouge dans son livre pour comprendre à quel point ces étapes peuvent être importantes pour lui. Elles font toutes parties du long chemin que votre enfant doit parcourir pour se préparer à l’école. Et même si ce chemin est parfois semé d’embûches, difficile et très long, il mène vers de formidables destinations. Bon voyage !