Comment la gamme Technic a-t-elle vu le jour ? Nous avons eu la chance de rencontrer Jan Ryaa, l'un des fondateurs de la gamme Technic dans les années 1970 avec son acolyte, également concepteur, Erik Bach. Ils ont un jour décidé de dépasser le simple stade de la brique et ont procédé à plusieurs modifications, simplement à l'aide de leur boîte à outils et de leur imagination.

Quand le groupe LEGO a lancé le premier ‘ ensemble technique’ en 1977, de nouveaux éléments ont été ajoutés afin de reproduire des fonctions techniques réalistes. Barres et plaques, engrenages, essieux, connecteurs et pièces spéciales, volants et pneus de la gamme Technic étaient entièrement nouveaux en 1977, fruits de la vision de Jan Ryaa et Erik Bach en matière de construction de modèles.


Que de chemin parcouru entre les premiers essais de création de machines et de jouets mécaniques, qui constituent aujourd'hui le concept de base des modèles Technic, et la gamme LEGO Technic actuelle ! C'est une histoire fascinante, qui montre la façon dont le concept Technic s'est développé à mesure que les idées gagnaient en maturité, que de nouvelles techniques étaient inventées et que les enfants aussi bien que les adultes remettaient constamment en question ce nouveau mode de construction. 

Au début des années 1970, Jan Ryaa fut l'un des tous premiers concepteurs LEGO à caresser l'idée de construire des voitures en utilisant les grosses briques LEGO Mobil carrées jaunes, rouges et bleues avec des roues dentées et des essieux transversaux blancs. Ces modèles étaient présentés sur les salons, il n'était pas prévu de les produire ni de les vendre. 

Un jour, Jan s'est montré inventif et a commencé à découper les briques au format 4 x 2 au lieu de 4 x 4. Il fut ainsi possible de réaliser des modèles plus petits. Il a ensuite fait la rencontre d'un autre concepteur LEGO, Erik Bach, dont l'approche était totalement opposée. Lui tentait de construire des modèles plus gros , afin de gagner en solidité et en stabilité. Plus l'échelle est élevée, plus la la stabilité pose problème : s'il est facile de construire une grosse maison, il n'en va pas de même pour les voitures par exemple, qui ont tendance à se déformer rapidement sous leur propre poids.

Jan et Erik ont d'abord essayé d'agrandir les chevilles des briques, mais cela n'a pas fonctionné. Ils ont ensuite essayé le roulement à clipser, qui s'est avéré plus prometteur. Lentement mais sûrement, ils ont réalisé plusieurs constructions avec ces nouveaux éléments, en commençant par les voitures, toujours populaires. Erik Bach étant passionné de matériel agricole, ils se sont aussi naturellement mis à construire un tracteur. 

Les premières expériences Technic furent de vraies découvertes. Jan et Erik travaillaient ensemble et échangeaient toutes leurs idées. Jan construisait une partie, Erik une autre. La seule limite à leurs projets était leur créativité. Un jour ils ont décidé de présenter leurs premiers modèles Technic, sous forme miniature : la voiture et le tracteur, et un an plus tard, un hélicoptère. 

Motivés par leur initiative, le plus gros défi qu'ils ont eu à relever lors de leurs multiples tentatives de réalisation d'une voiture ou d'un tracteur a été de trouver le moyen d'assurer robustesse et stabilité à leurs modèles. Comme ils utilisaient les produits Mobil disponibles sur le marché à l'époque, toutes leurs inventions étaient rapidement acceptées et ils pouvaient continuer à inventer et à jouer. 

Vers la fin des années 1970, leurs activités ont amené Erik et Jan à emprunter des chemins différents. Le premier a continué à développer des éléments, tandis que le second s'est spécialisé dans la construction de modèles. Cette nouvelle répartition du travail au sein de l'équipe Technic a abouti à la commercialisation du tout premier kart, en 1978.