Comment devient-on designer LEGO Technic ?

Découvre-le grâce à notre stagiaire gallois, Ieuan Hatherall.

Originaire du Pays de Galles, Ieuan Hatherall a 21 ans et étudie le design automobile. Ces deux derniers mois, nous l’avons accueilli au sein de la branche Technic, et cela ne lui a pas mal réussi. À présent qu’il est temps pour notre talentueux stagiaire de retourner à l’université de Coventry pour finir ses études, nous avons voulu vérifier qu’il était prêt à passer son diplôme Technic...

Commençons par la question que tout le monde se pose : Comment devient-on stagiaire designer LEGO Technic ?

J’étudie le design automobile à l’université de Coventry. C’est un cursus de quatre ans, j’en suis à ma troisième année. Il est fortement recommandé de faire un stage pendant nos études et j’ai eu l’occasion de réaliser un rêve de gosse.

J’ai toujours adoré l’univers LEGO. Mon directeur d’étude connaissait un designer qui travaillait chez LEGO (pas dans la branche Technic, d’ailleurs) et il m’a incité à postuler pour un stage. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais on m’a fait passer un entretien par Skype et j’ai finalement été embauché par Andrew Woodman (directeur de création Technic). Je n’avais quasiment aucune expérience dans le domaine de la construction Technic, mais je pense qu’Andy a vu ça plutôt comme un atout. Je n’ai pas eu à « désapprendre » des techniques de construction douteuses et j’ai ainsi pu apprendre plus facilement à appliquer mes connaissances à un système de construction.

 

À quoi ressemble une journée typique au sein de l’équipe Lego Technic ?

Tout le monde a fait en sorte que je me sente à l’aise ! J’ai eu l’occasion de participer à des projets et j’ai beaucoup appris auprès des designers. J’ai aussi beaucoup aimé les tests de modélisation que nous avons réalisés dans une école du quartier. Quand on voit les gamins jouer avec les modèles, on comprend pourquoi on porte une telle attention à la fois à chaque modèle et aux instructions de montage, et pourquoi on met autant de règles en place pour assurer une qualité optimale.

Enfant, quand je construisais des modèles LEGO, il m’arrivait parfois de penser « Oh, ils auraient dû faire ceci ou cela différemment » mais à présent je sais que tout a été pensé, évalué, repensé et réalisé d’une certaine façon pour des raisons précises.

 

Qu’est-ce qui vous a le plus plu pendant ce stage ?

Mettre un modèle en production. C’était incroyable ! On m’a demandé de concevoir un modèle alternatif pour un ensemble. La tranche d’âge et le thème étaient déjà définis, mais je voulais vraiment que ce soit aussi sympa que le modèle principal. C’était vraiment une mission formidable, comme dans un rêve ! J’avais l’impression de jouer toute la journée, pas du tout de travailler !

On espère que vous avez quand même appris certaines choses auprès de notre équipe, même si vous n’aviez pas l’impression de travailler ?

Oh oui, j’ai appris tout un tas de choses, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Ce qui me plaît le plus dans la gamme Technic, c’est le côté éducatif. Cela faisait des années que j’essayais de comprendre comment fonctionne un différentiel. Je n’avais jamais vraiment bien compris. Et puis, j’ai construit la voiture de course des 24 heures 42039, et là, c’est devenu limpide !

J’ai appris à réaliser des designs non pas pour moi mais pour les enfants. Il faut que ce soit à la fois structuré, fonctionnel et esthétique et il est très important de trouver le juste équilibre entre défi à relever et simplicité de montage.

J’ai toujours pensé que je travaillerais dans la conception automobile, ça n’a jamais fait aucun doute pour moi. J’ai toujours favorisé les styles sobres et minimalistes. Je trouve qu’on a toujours trop hâte de grandir, on veut toujours faire comme les adultes, leur ressembler le plus possible. On ne devrait pas. On devrait toujours penser d’abord à s’amuser ! J’adorerais travailler pour Technic quand j’aurai fini mes études. Mais peut-être que je travaillerai d’abord quelques années dans le design automobile, pour me faire un peu d’expérience. Andy m’a aussi conseillé de travailler d’abord dans « le monde réel » et je pense qu’il n’a pas tort...

C’est fascinant d’expérimenter le processus de conception en pratique. Trouver une idée, l’esquisser, construire des modèles, critiquer, apporter constamment des améliorations jusqu’à ce qu’à obtenir exactement ce que l’on veut... ça sert toujours.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent devenir designers Lego Technic ?

Garder un esprit ouvert dans tout ce que l’on fait. On ne sait jamais où nos intérêts peuvent nous conduire. Ne jamais fermer une porte si on vous dit « non ». C’est normal de connaître des déceptions et de la frustration quand on essaye quelque chose de nouveau et que ça ne fonctionne pas, ou quand on n’est pas retenu pour des stages ou des emplois auxquels on postule. C’est très enrichissant de voir son travail, ses décisions et ses designs remis en question au fil du temps. On en ressort plus fort, avec de meilleurs résultats. Il ne faut jamais se laisser abattre, et savoir tirer parti des bons et des mauvais moments. D’une manière ou d’une autre, au bout du compte, on finira par y arriver.

Blogs des designers