Sous le capot : moteurs à rétrofriction

Lars Krogh et Lars Thygesen, designers Technic, nous parlent de l'évolution des moteurs à rétrofriction au fil des ans.

Les designers LEGO® Technic Lars Krogh et Lars Thygesen posent avec d'anciennes versions du moteur à rétrofriction Technic.

Photo 1 : première, deuxième et troisième générations de moteurs à rétrofriction
Les designers LEGO® Technic Lars Krogh et Lars Thygesen posent avec d'anciennes versions du moteur à rétrofriction Technic.

 

Lars et Lars, pourquoi les véhicules à rétrofriction sont-ils toujours si populaires ?

Lars K : En jouant avec des voitures à rétrofriction, combien de fois avez-vous pensé « L'important n'est pas de gagner ; je vais simplement m'asseoir et regarder la voiture avancer » ? Sans doute JAMAIS. Une fois sur la ligne de départ à remonter les moteurs, même les meilleurs amis deviennent de véritables rivaux ! La pression monte et on joue pour gagner. Quand on perd, on veut recommencer jusqu'à ce qu'on gagne. Et quand la course est terminée, on redevient les meilleurs amis du monde. Au final, tout le monde est gagnant.

Comment les moteurs à rétrofriction ont-ils été introduits chez Technic ?

Lars T : LEGO utilise des moteurs à rétrofriction dans des modèles de systèmes DUPLO et LEGO depuis des années. En 2001, nous avons lancé le moteur à remonter 5223 LEGO Technic. Il n'utilisait pas de système à rétrofriction, mais il nous a permis de tester un moyen de rendre nos véhicules Technic plus ludiques. Le système d'engrenage était conçu pour des modèles et des roues de taille inférieure.

Ensuite, Technic a lancé LEGO Racers. En 2002, les légendaires Drome Racers ont vu le jour, équipés d'une première version de moteur à rétrofriction. Les choses sérieuses ont commencé dans les années qui ont suivi. Les petits Racers ont tout de suite fait un carton. Entre 2005 et 2008, le moteur à rétrofriction a évolué avec les Power Racers. Cette version, puissante, pouvait être fixée de différentes manières. Elle était utilisée pour les voitures de course et les motos. Elle était encore un peu difficile à remonter, mais l'effet était super. Le thème Racers a fini par être abandonné. Quand nous avons décidé de sortir les véhicules à rétrofriction du placard en 2013, nous avons repensé le système.

La piste de course 4586 de 2002, l'un des ensembles Drome Racers les plus populaires de LEGO® Racers

Quelles sont les améliorations apportées aux nouveaux moteurs à rétrofriction ?

Lars K : Le système d'engrenage de la version actuelle fonctionne avec des modèles et des roues de diverses dimensions. Le moteur est aussi plus facile à remonter ; il faut appuyer beaucoup moins fort. Et si l'on veut l'intégrer à ses propres modèles, on peut le positionner à l'horizontale, à la verticale ou même à un angle de 45° sans perdre de puissance. Il suffit de jeter un œil aux nouveaux modèles pour constater les possibilités.

En résumé, je pense qu'il s'agit d'un produit idéal pour se familiariser avec Technic.

Pour en savoir plus sur les moteurs à rétrofriction ou LEGO Racers, rendez-vous sur http://brickset.com/sets/tag-Pullback-Motor

Blogs des designers