#fff218

La photographe animalière

« Comment peut-on avoir froid lorsque l’on observe la nature ? »

La photographe animalière voyagera quelle que soit la distance, affrontera tous les terrains et endurera toutes les températures, de la chaleur de la savane au froid polaire, pour photographier les animaux dans leurs habitats naturels. Munie de son appareil photo, elle a parcouru tous les continents du globe dans sa quête d’images et a documenté les comportements fascinants qu’elle observe pour que tout le monde chez elle puisse les voir également.

Ses photos ont fait la couverture de nombreux magazines et ont été exposées dans des musées, mais la vraie récompense arrive quand elle a cadré son plan et qu’elle attend, encore et encore, jusqu’au bon moment pour appuyer sur le déclencheur et prendre en photo un ours attrapant un saumon en plein bond ou le plongeon d’un pingouin devant un arc-en-ciel antarctique. Il faut faire preuve de patience pour être photographe animalière, mais cela en vaut vraiment la peine !