Une espèce menacée

Lors de la première guerre des tribus de chasseurs, les félins des tunnels (Tunnelcats) étaient les plus féroces ennemis de Sir Fangar. Avide de victoire et aveuglé par la rage, Sir Fangar a envoyé l'une de ses troupes attaquer le village des Tigres, alors sans protection. Son objectif était de diviser et de réduire à néant la tribu des Tigres, mais cet événement n'a fait que les souder davantage. Il leur a montré dans quelles terribles mains Chima pouvait tomber, s'ils ne remportaient pas la victoire.

Sauvés par le Phœnix

Les Tigres rescapés de cette embuscade ont fui jusqu'au Mont Cavora, où les membres de la tribu du Phœnix les ont accueillis à bras ouverts. Les Phœnix ont reconnu leur part de responsabilité dans ces événements et ont donné à Tormak et à ses Tunnelcats le CHI de feu, afin qu'ils puissent combattre plus efficacement les tribus de chasseurs.

Protéger le protecteur

Après l'attaque déloyale contre leur village, les Tigres ont décidé de ne plus jamais se retrouver sans défense. Tous les membres de la tribu, hommes, femmes et enfants, ont alors suivi un entraînement à l'art du combat. Les enfants commencent ainsi leur entraînement le jour où ils sont capables de se tenir debout. Les Tigres sont devenus si habiles dans l'art du combat qu'ils en ont même dépassé leurs anciens protecteurs, les Phœnix. C'est là qu'a commencé la tradition de la Garde royale du Phœnix, composée des meilleurs guerriers Tigres.