Le meilleur au service du Phœnix

Tormak Tunnelcat est le très estimé chef des Tigres de la Garde royale du Phœnix, et proche conseiller de Fluminox. Il est responsable de la sécurité de la cité Phœnix et, lorsqu'une mission se présente hors des murs de la ville, il joue le rôle de conseiller tactique et de chef de la sécurité. Vétéran des premières guerres des tribus de chasseurs, c'est un guerrier accompli, habile aussi bien à mains nues qu'avec ses armes, bien qu'avec celles-ci il soit quasiment invincible.

Les griffes du Tigre : Feu de Tigre

Feu de Tigre est l’arc de Tormak. Il permet de tirer des flèches classiques et des flèches explosives. Tormak a mis au point ses flèches explosives durant la première guerre des tribus de chasseurs. La majorité des combats ont eu lieu dans les tunnels souterrains de Chima. C'est lors de cette guerre que Tormak a gagné son surnom « Tunnelcat » et c’est elle aussi qui a coûté la vie à la plupart de ses amis Tigres. Les flèches explosives de Tormak sont spécialement conçues pour faire s'effondrer l'entrée des tunnels et des grottes. L'explosion dégage une telle chaleur que la roche fond et laisse un mur plein et lisse, extrêmement solide.

La défaite de Tormak

À la fin de la première guerre des tribus de chasseurs, Tormak est le seul félin encore en vie. Il poursuite son travail dans les sombres et dangereux tunnels désolés sous les terres de Chima. C'est durant ces vagabondages qu'il entend les cris d'un lionceau perdu, qui s'est retrouvé coincé sur une saillie rocheuse. Tormak le rattrape à la dernière seconde avant qu'il ne chute. Son plan initial est de ramener le bébé à ses pairs de la tribu des Lions, mais à sa grande surprise il ne parvient pas à se séparer du lionceau.

Tiens bon mon cœur

Tormak se tient là, à quelques centaines de mètres du camp des Lions. Il lui suffit d'avancer et de rendre le bébé, une jeune lionne, à sa tribu ; mais il ne peut se résoudre à ouvrir les bras et à lâcher ce petit être chaud et doux qu'il tient dans ses bras. Tout contre son cœur. Tormak ressent alors en un éclair toute la solitude qu'il a endurée durant cette longue guerre. Elle brûle à l'intérieur de lui, amenant des larmes à ses yeux, et il sait alors qu'il ne pourra jamais laisser cet horrible sentiment revenir.

Le « tigron » dans tout son éclat

Tormak garde donc la jeune lionne avec lui et lui donne pour nom Li’Ella. Li’Ella répond à son amour de manière inconditionnelle, comme seul un enfant peut le faire, et Tormak lui abandonne à jamais son cœur. À mesure que Li’Ella grandit, Tormak lui transmet tout son savoir en matière de combat et de défense. Il lui enseigne l'honnêteté et la bravoure. Mais Li’Ella apprend également quelque chose à Tormak : comment ressentir à nouveau de la joie. Comment sourire et s'amuser. Cette magnifique lionne a sauvé son âme du chagrin et Tormak le sait. Il n'est rien qu'il ne ferait pour elle.

Li’Ella

Li’Ella est une jeune lionne, au cœur brave et au corps puissant. C'est également une excellente guerrière, car elle a été formée par le meilleur de tout Chima. Simple et gentille, c'est une personne au grand cœur qui aime s'amuser. Noble et vaillante, elle protège ceux qui en ont besoin, même si cela implique de se mettre elle-même en danger. Bien qu'habile dans le maniement de nombreuses armes, sa favorite reste la double hache. Li’Ella a grandi dans la communauté de félins de la cité Phœnix, qui compte uniquement des Tigres et des Léopards. Lorsqu'elle rencontre Laval, elle est donc estomaquée de découvrir l'existence d'autres Lions. Tout particulièrement un aussi mignon.