21010 Robie House

  • Ce produit n'est plus en production.

Faits

  • Architecte : Frank Lloyd Wright
  • Type de construction : résidence 
  • Coût : 60 000 $
  • Détails : 841,9 m2  
  • Lieu : Chicago, Illinois, États-Unis
  • Matériaux : poutres en acier et briques romaines tachetées de fer 
  • Style : Prairie
  • Années de construction : 1908 - 1910

Histoire

Il est difficile, voire impossible, de parler de l'architecture moderne américaine ou internationale sans mentionner la maison de Frederick C. Robie.

La topographie du lieu a aidé Frank Lloyd Wright à en élaborer la conception. Mesurant 18 mètres sur 55 mètres, la parcelle en angle était trois fois plus longue que large. Ces dimensions ont conduit Wright à réfléchir à l'habitation sous forme de deux longs rectangles étroits. Vus du dessus, les deux rectangles sont faciles à identifier ; cependant, depuis la rue, les deux se confondent, formant une structure unique, continue et horizontale.

La Robie House était une des premières résidences à incorporer des poutres en acier directement dans son design. Ces solides poutres ancrées dans les plafonds et les planchers étaient nécessaires pour créer les balcons en porte-à-faux, qui semblent suspendus dans les airs. Dans la mesure où les poutres d'acier portent également une grande partie du poids du bâtiment, les murs extérieurs ne remplissent qu'une faible fonction porteuse, ce qui a permis à Wright d'y intégrer un grand nombre de portes et fenêtres.

L'ensemble du bâtiment représente une superficie de 841,9 m2 environ. La porte d'entrée et l'entrée principale ont été délibérément cachées sur la façade nord-ouest du bâtiment sous un balcon en porte-à-faux afin de créer une certaine intimité.

Architecte

En 1908, Frederick C. Robie, un jeune et ambitieux homme d'affaires de Chicago, décida de construire une maison « solide, fonctionnelle et étonnamment moderne » pour sa famille à Hyde Park, banlieue chic de Chicago et accueillant le campus de l'University of Chicago.

Robie souhaitait une maison inondée de lumière avec de grandes vues sur les alentours, tout en préservant l'intimité de sa famille. Il n'aimait pas les petites pièces confinées et pensait que des espaces fluides étaient essentiels dans un intérieur bien conçu. Frank Lloyd Wright était un architecte qui non seulement adhérait à ces idéaux, mais qui les transformait en une expression physique unique.

Sans doute l'un des plus grands architectes américains et l'un des plus doués du monde, Frank Lloyd Wright était aussi un homme débordant d'énergie. Au cours de ses plus de 74 ans de carrière, il a conçu plus de 900 projets, dont des maisons, des bureaux, des églises, des écoles, des bibliothèques, des ponts, des musées et bien d'autres types de bâtiment.

Aucun autre architecte n'a su tirer meilleur profit de l'emplacement et de l'environnement. Nul autre que Wright n'a autant glorifié le sens du mot « refuge ». “Un bâtiment n'est pas seulement un lieu à habiter. C'est une manière d'être, » dit-il. L'œuvre de Wright, et pas seulement la Robie House, a traversé l'épreuve du temps.