21008 Burj Khalifa

  • Ce produit n'est plus en production.

Faits

  • Architecte : Skidmore, Owings and Merrill LLP (SOM)
  • Classification : gratte-ciel vertigineux (supertall)
  • Type de construction : béton armé et acier 
  • Surface au sol : 464 511 m2  
  • Hauteur : 828 m
  • Lieu : Downtown Dubai, Émirats arabes unis 
  • Matériaux : vitrage réfléchissant, aluminium et acier inoxydable texturé 
  • Nombre d'étages : 160
  • Années de construction : 2004 - 2010

Histoire

Burj Khalifa s'élève tout en grâce au-dessus du désert et honore Dubaï de son extraordinaire mélange d'art, de technique et de travail méticuleux. À 828 mètres, l'équivalent d'un immeuble de 200 étages, Burj Khalifa offre 160 niveaux d'habitation, ce qu'aucun autre building au monde ne propose.

En 2003, à l'issue d'un concours international, Skidmore, Owings & Merrill LLP (SOM) fut sélectionné parmi un groupe de cinq candidats internationaux pour réaliser l'architecture et l'ingénierie de Burj Khalifa.

SOM a inclus des motifs et éléments d'architecture islamique traditionnelle, mais la source d'inspiration essentielle fut une fleur du désert, l'hymenocallis, dont la structure harmonieuse correspond à l'un des principes d'organisation de la conception de la tour. Trois pétales sont disposés en triangle pour se rejoindre au centre. Au lieu de répéter des motifs identiques, le plan architectural choisit successivement des étages en retrait et en rotation.

Pour supporter le poids sans précédent de l'édifice, les ingénieurs ont développé un nouveau système structurel appelé « buttressed core » (trois parties autour d'une colonne centrale), consistant en un noyau hexagonal soutenu par trois renforts en forme de « Y ».

Architecte

Pour la conception et la réalisation de Burj Khalifa, Skidmore, Owings & Merrill LLP (SOM), s'est entouré de développeurs basés à Dubaï, Emaar Properties PJSC, pour redéfinir les limites des tours vertigineuses (supertall).

Avec un portefeuille incluant les réalisations architecturales les plus importantes des 20e et 21e siècles, dont le John Hancock Center et la Willis Tower (anciennement Sears Tower), SOM était bien placé pour prendre en charge cette difficile entreprise.

Au plus fort de la construction, plus de 12 000 professionnels et ouvriers qualifiés originaires de plus de 100 pays travaillaient sur le chantier chaque jour. Plus de 45 000 mètres cubes de béton, pesant plus de 110 000 tonnes, ont servi à la construction des fondations en béton et acier, comptant 192 piles, enfoncées à plus de 50 mètres de profondeur.

Références
Crédits textes : Emaar Properties PJSC Skidmore, Owings & Merrill LLP
Crédits photo : Emaar Properties PJSC Skidmore, Owings & Merrill LLP